Category Archives

Posts in Non classé category.
Agri Resources Group va développer, avec l’ADD-OI et le PNUD, une chaîne d’approvisionnement durable de la vanille

C’est avec l’engagement de l’État malgache et le soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) qu’Agri Resources (Mauritius) et les Assises du Développement Durable de l’Océan Indien (ADD-OI) ont signé un protocole d’accord pour développer une chaîne d’approvisionnement durable de la vanille dans notre région.

Cet accord comprend des projets d’agriculture durable, de restauration des terres, d’agroforesterie (association d’arbres et de cultures ou d’animaux sur une même parcelle, ndlr.) et de préservation de la biodiversité, ainsi que la création d’emplois locaux et d’opportunités économiques et la formation des communautés locales. Ces projets à long terme ont la capacité de créer une rentabilité directe bénéficiant de l’expérience d’Agri Resources Group dans la réalisation de ces activités.
Le groupe Agri Resources se développe dans l’océan Indien depuis 2015. Son cœur de métier comprend la culture, l’approvisionnement, la transformation et la commercialisation de la vanille et des épices. Il gère aujourd’hui trois plantations (un total de 145 ha), deux sites de transformation et d’exportation, une distillerie d’huiles essentielles, et travaille avec un réseau de plus de 1 700 petits agriculteurs.
Le protocole d’accord identifie deux domaines prioritaires de collaboration stratégique : la gestion durable des ressources naturelles vivantes et de l’utilisation des terres, ainsi que le progrès socio-économique et l’autonomisation des communautés d’agriculteurs sur les îles.
 

Les Assises du Développement Durable de l’Océan Indien (ADD-OI) du secteur privé interviennent en réponse à l’engagement pris par les huit îles de l’océan Indien (Madagascar, les Maldives, Union des Comores, Maurice, Seychelles, la France (Réunion et Mayotte) et Zanzibar) de lutter activement contre le réchauffement climatique via des projets concrets, ciblés et impliquant transversalement les 8 îles et également trois pays partenaires privilégiés que sont le Maroc, les Émirats Arabes Unis et l’Inde. 

Source

La plateforme DO4Africa fait un focus sur 12 startups spécialisées dans la finance

C’est un des usages majeur pour les startups dans le déploiement de leurs solutions et de marchés en Afrique : l’économie et la finance.

– Comment piloter ses dépenses et ses ressources ?
– Quelles solutions pour piloter les paiements, les commissions des partenaires et ce via les plateformes numériques, les mobiles ancienne génération, les smartphones et les laptops.
– Comment disposer d’interface de paiement avec des fonctionnalités internationales et en règles avec les législations locales des différents pays ?
– Permettre de proposer des services en synergie avec les offres techniques et financières avec de l’assurance, de l’épargne ou du microcrédit.
– Connecter les services dans les zones rurales avec la finance inclusive : mobile money mais aussi systèmes de collectes comme les tontines, de partage ou de mutualisation de financements pour les entrepreneurs, les coopératives, les logisticiens…

DO4Africa en observatoire des solutions financières et économiques pour les startups

Do4Africa vous propose ici des focus sur des solutions déjà référencées sur la plateforme, plus de 441 startups sont identifiées dans la plateformes et accessibles via ce lien et en sélectionnant la bonne thématique de recherche : Les solutions et cas d’usages des startups africaines dans le financement.
Les startups non référencées peuvent s’inscrire sur ce lien : formulaire d’inscription pour les startups sur DO4Africa.org

Découvrez notre sélection de 12 startups sur la thématique économie et finance :


Motito PayLater : Application mobile pour le paiement de marchandise en plusieurs fois

« Paylater by motito » permet à ses utilisateurs de payer des biens et des services en plusieurs versements. L’utilisateur peut faire ses achats en ligne ou en magasin chez n’importe quel détaillant partenaire de Paylater et répartir le coût sur une période maximale de trois mois pour l’utilisateur. Il s’agit d’une petite marge de manœuvre supplémentaire qui facilite les achats. La plateforme Pay later offre un crédit sans intérêt au point de vente.

Découvrez les 12 autres startups sur la plateforme DO4Africa.org en suivant ce lien

Source